Archives pour le mot-clé 'saintete'

Bonne fête de Sainte Rita. Connaissez vous cet élixir pour la santé ?

Sainte fort connue, « avocate des causes désespérées et des cas impossibles ». Lorsque vous êtes au fond, que vous avez l’impression d’avoir épuisé toutes vos ressources et qui vous ne savez plus comment avancer, parlez lui ; Elle a joué un grand rôle pour moi et c’est pour cela que je vous dit : parlez lui sans hésiter ! Traditionnellement, on la fête le 22 mai.

J’ai eu l’information l’autre jour de l’existence d’une eau dite eau de sainte Rita qui aurait de grandes vertus.

L’histoire de l’eau dite de Sainte Rita

(www.eaudesainterita.com)

L’historique donné : La légende raconte que c’est du vivant de Sainte Rita qu’un élixir aux grandes vertus curatives a vu le jour dans la région du couvent où elle résidait, à Cascia (Italie).

Les herboristes et apothicaires se seraient transmis la recette de maître à élève avec la recommandation de la prescrire lorsque rien d’autre n’avait pu venir à bout d’une maladie en dernier espoir.

L’herboriste Patrice de Bonneval, un docteur en pharmacie lyonnais, aurait choisi de divulguer la recette qu’il avait reçue de son maître, toujours inchangée. Depuis 1985, il élabore et distribue l’Eau de Sainte Rita dans le respect de la tradition ancestrale ininterrompue.

Je n’ai pas testé ce remède. Aussi, sous réserve de vérification expérimentale par chacun, voici les indications qui lui sont attribuées :

Cure détoxifiante, équilibrante, harmonisante. Aide l’organisme à traverser sereinement les périodes de fatigue, stress. En utilisation régulière, l’Eau de Sainte Rita permet d’atteindre un état de bien-être et une revitalisation générale du corps.

Elle est recommandée en cure du printemps.

Contre-indication : aucune connue sauf allergie à un des ingrédients. Déconseillée chez la femme enceinte ou allaitant et les enfants de moins de 7 ans.

 L’histoire de la Sainte

« Rita est née au mois de mai 1381, près de Cascia (petit village à 130 km au nord de Rome). Dès le lendemain de son baptême, des abeilles blanches allaient et venaient autour de son berceau, entraient dans la bouche du nouveau-né et en ressortaient sans lui faire aucun mal. Ce signe extraordinaire laissait présager d’un destin hors du commun. 

 A l’age de 16 ans, Rita souhaite entrer au monastère de Sainte Marie-Madeleine à Cascia, mais ses parents voyaient les choses autrement et la marièrent à un jeune homme noble et fortuné. Rita donna naissance à deux fils jumeaux. Pour autant, sa vie conjugale était douloureuse, son mari s’étant révélé brutal et violent. Elle réussit toutefois à l’adoucir. Dans l’atmosphère de guerre civile de l’époque, ses anciennes querelles le rattrapèrent et il fut tué en 1416. Les jumeaux ne pensèrent alors qu’à venger leur père et à punir ses assassins. Rita n’arrivait pas à les dissuader de renoncer à cette vengeance, et se mit à prier Dieu pour que ses enfants ne deviennent pas des meurtriers. Elle fut entendue, et ses deux enfants furent rappelés à Dieu avant d’avoir commis l’irréparable. 

 Désormais seule, Rita demanda à entrer au couvent des Augustines, qui refusa de l’accueillir tant que la famille de son mari et celle de ses assassins ne se seraient pas réconciliées. Rita avec douceur et patience parvint à cette réconciliation inespérée et les deux familles se pardonnèrent mutuellement devant l’évêque de Cascia. Rita entra alors au couvent pour se consacrer à Dieu et se mettre au service des plus pauvres. Bientôt, il apparut à tous qu’elle avait le don de réaliser des miracles. Parmi ceux-ci figure une blessure miraculeuse au front : en 1441 à l’occasion du Jeudi Saint, Rita implorait Dieu de lui permettre de partager les souffrances de Jésus. Elle fut exaucée et son front fut touché par une épine de la couronne du Christ. Rita conserva ce douloureux stigmate toute sa vie et supporta avec le sourire cette blessure que l’on retrouve dans les représentations de la Sainte. » (www.sainte-rita.fr)

« Mourante, Rita demande à sa cousine d’aller lui cueillir une rose. Bien qu’en « plein hiver » la parente trouve la rose. Cet épisode est à l’origine de l’image où l’on voit Sainte Rita répandre des roses, symbole des grâces qu’elle obtient pour ceux et celles qui lui font confiance » (www.sainte-rita.net)

En 1457, «  sa mort s’accompagne de nouveaux miracles : une lumière d’une grande douceur envahit sa cellule, tandis que des odeurs florales submergent le couvent. Certains témoignent avoir vu son âme monter au Ciel, dans un halo de lumière. Immédiatement, les habitants de Cascia et des environs la considèrent comme une Sainte, tandis que l’Eglise attendra prés de cinq siècles pour la proclamer Sainte en 1900. Le corps de Sainte Rita, miraculeusement conservé, repose à Cascia, dans le sanctuaire qui lui a été dédié au début du 20ème siècle. »

Prière à Sainte Rita, sainte de l’impossible

Sainte Rita, avocate des causes désespérées, priez pour nous.
Sainte Rita, j’ai recours à vous, que tous proclament «la sainte des impossibles».
Je suis angoissé, dans une impasse.
Je vous implore, car j’ai confiance en vous et j’espère être rapidement exaucé, car vous êtes proche de notre Père du ciel.
Rendez le calme à mon esprit.
Je ne vois pas de solution humaine, mais je me confie à vous que Dieu a choisie pour être « l’avocate des causes désespérées ».
Si mes péchés sont un obstacle à la réalisation de mes désirs, obtenez-moi de Dieu la miséricorde et le pardon.
Ne permettez pas que je reste plus longtemps dans l’angoisse et daignez répondre à la confiance que je place en vous.
Sainte Rita, qui avez si intimement participé à la passion de Jésus, priez pour moi et venez à mon secours. AMEN.

 

Bonne fête de l’Ascension !

Bonjour. En ce jeudi d’Ascension, c’est Jésus qui est fêté : 40 jours après Pâques,  Il est monté au Ciel rejoindre le Père. C’est une grande fête pour les chrétiens mais d’autres croyants le connaissent.

Jésus de Nazareth : le film Image de prévisualisation YouTube

Extraits du Coran (traduction française du Coran de Muhammad Hamidullah)

«  Et lorsque les anges dirent : « Vraiment, Ô Marie, Dieu t’a élue et purifiée : Il t’a élue au dessus des femmes des mondes.

Ô Marie, sois dévoué à ton seigneur, et prosterne-toi et inclines toi avec ceux qui s’inclinent. »

- Ce sont là des nouvelles de l’invisible, que Nous te révélons. Car tu n’étais pas là lorsqu’ils jetaient leurs calames, à qui se chargeraient de Marie ! Tu n’étais pas là non plus lorsqu’ils se disputaient !

Quand les anges dirent : « Ô Marie, voilà que Dieu t’annonce un verbe de sa part : son nom est l’Oint, Jésus fils de Marie, illustre ici-bas comme dans l’au-delà, et l’un des rapprochés. Dans le berceau, il parlera aux gens tout comme en son âge mûr ; et il sera du nombre des gens de bien. » (Sourate 3, 42-46) 

« Lorsque Dieu dit : Ô Jésus, voici que Je vais t’achever et t’élever vers Moi, et te purifier de ceux qui ont mécru, et mettre jusqu’au jour de la Résurrection, ceux qui te suivent au dessus de ceux qui mécroient. Puis vers Moi, en vérité, est votre retour. Puis, Je jugerez entre vous ce sur quoi vous disputez. » (Sourate 3, 55)

 

 

 

La voie de la sainteté : extraits du livre de Job dans la Bible

 La voie de la sainteté : extraits du livre de Job dans la Bible  dans Sagesse Beautés du monde livre2-150x150Nous avons vu des extraits du Tao cette semaine. Voici une autre lecture sur la sagesse, cette fois ci extraite de la Bible.

 

« Mais la sagesse, où se trouve t-elle ?
Où est la demeure de l’intelligence ?
L’homme n’en connaît point le prix ;
Elle ne se trouve pas dans la terre des vivants.
L’abîme dit : elle n’est point en moi ;
Et la mer dit : elle n’est point en moi ;
Elle ne se donne pas contre de l’or pur,
Elle ne s’achète pas au poids de l’argent ;
(…)
D’où vient donc la sagesse ?
Où est la demeure de l’intelligence ?
Elle est cachée aux yeux de tout vivant,
Elle est cachée aux oiseaux du ciel,
Le gouffre et la mort disent :
Nous en avons entendu parler.
C’est Dieu qui en sait le chemin,
C’est lui qui en connaît la demeure,
Car Il voit jusqu’aux extrémités de la terre,
Il aperçoit tout sous les cieux.
Quand Il régla le poids du vent,
Et qu’Il fixa la mesure des eaux,
Quand Il donna des lois à la pluie,
Et qu’Il traça la route de l’éclair et du tonnerre,
Alors Il vit la sagesse et la manifesta,
Il en posa les fondements et la mis à l’épreuve,
Puis Il dit à l’homme :
Voici, la crainte du Seigneur, c’est la sagesse,
S’éloigner du mal, c’est l’intelligence. »

 Je vous souhaite un BON JOUR de repos !

123


leprintempsdesconsciences |
Lechocdescultures |
Changetonmonde |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ATELIER RELAIS DU TARN ET G...
| Expressionconstructive
| Inegaliteshommefemmepub