• Accueil
  • > Vie courante : Poesie Outils ...

Archives pour la catégorie Vie courante : Poesie Outils …

Bon voyage, Monsieur Moustaki !

Sarah

La femme qui est dans mon lit
N´a plus 20 ans depuis longtemps
Les yeux cernés
Par les années
Par les amours
Au jour le jour
La bouche usée
Par les baisers
Trop souvent, mais
Trop mal donnés
Le teint blafard
Malgré le fard
Plus pâle qu´une
Tâche de lune

La femme qui est dans mon lit
N´a plus 20 ans depuis longtemps
Les seins si lourds
De trop d´amour
Ne portent pas
Le nom d´appas
Le corps lassé
Trop caressé
Trop souvent, mais
Trop mal aimé
Le dos vouté
Semble porter
Des souvenirs
Qu´elle a dû fuir

La femme qui est dans mon lit
N´a plus 20 ans depuis longtemps
Ne riez pas
N´y touchez pas
Gardez vos larmes
Et vos sarcasmes
Lorsque la nuit
Nous réunit
Son corps, ses mains
S´offrent aux miens
Et c´est son cœur
Couvert de pleurs
Et de blessures
Qui me rassure

Georges Moustaki (disparu aujourd’hui)

Et puis, il y a celle-ci aussi : Joseph

Image de prévisualisation YouTube

Voilà c´que c´est, mon vieux Joseph
Que d´avoir pris
La plus jolie
Parmi les filles de Galilée
Celle qu´on appelait Marie
Tu aurais pu, mon vieux Joseph
Prendre Sarah
Ou Deborah
Et rien ne serait arrivé
Mais tu as preféré Marie
Tu aurais pu, mon vieux Joseph
Rester chez toi
Tailler ton bois
Plutôt que d´aller t´exiler
Et te cacher avec Marie
Tu aurais pu, mon vieux Joseph
Faire des petits
Avec Marie
Et leur apprendre ton métier
Comme ton père te l´avait appris
Pourquoi a-t-il fallu, Joseph
Que ton enfant
Cet innocent
Ait eu ces étranges idées
Qui ont tant fait pleurer Marie
Parfois je pense à toi, Joseph
Mon pauvre ami
Lorsque l´on rit
De toi qui n´avais demandé
Qu´à vivre heureux avec Marie 

Une relaxation pour le sommeil

Bonjour.

Il arrive que nous ressassions nos pensées avant de nous endormir.

Il arrive que nous éprouvions la crainte de ne pas entendre le réveil le lendemain.

Ou encore, parfois, nous pensons ne pas être à la hauteur de la journée qui nous attend à notre réveil.

Toutes ces raisons peuvent nous empêcher de dormir convenablement.

Voici un enregistrement fait pour vous aider. Vous pouvez l’écouter à n’importe quel moment de la journée, en vous mettant dans une pièce où vous ne serez pas dérangé et dans laquelle vous pouvez vous allonger.

Bonne écoute et récupération !

 

A l’Ange

Au petit jour, alors que les oiseaux commencent à chanter,
Que de mes rêves, mes sens sont encore éveillés,
Mon corps engourdi, mon esprit embrumé,
Je sais que Tu es là.
Alors que la fenêtre s’ouvre sur un ciel éclairé,
Que ma journée est déjà dessinée,
Que l’eau coule sur ma chair exposée,
De sa douceur se pose la pureté,
Sourire sur mon visage fardé,
Je sais que Tu es là.
Lorsqu’enfin l’air caresse ma peau,
Mes narines se gonflent telles du pur sang les naseaux,
L’effort apparaît joie, et léger le fardeau,
Je sais que Tu es là, en bas comme en haut.
Quand la femme me sourit et que l’homme me parle,
Quand l’enfant prend ma main, l’enveloppe comme un châle,
Que les visages brillent ou bien même deviennent pâles,
Je sais que Tu es là.
Quand mon cœur est triste, son poids si pesant,
Que tellement est présent le découragement,
Que la solitude laisse un gouffre béant,
Je sais que Tu es là.
Et alors que s’entendent les protestations, les violences et les cris,
Mon oreille choisit, les bruits sont amoindris, 
Au loin un murmure détend mes os meurtris,
Muscles tendus et regard ébahi,
C’est ton chant que j’entends et au fond retentit.
Mon Ange, Tu es là.
Le silence te décrit,
La lumière dans la nuit,
L’Amour dans mon habit.
Catherine C (Ecrit le 28/03/2012)
Merci à tous les anges ! 
12345


leprintempsdesconsciences |
Lechocdescultures |
Changetonmonde |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ATELIER RELAIS DU TARN ET G...
| Expressionconstructive
| Inegaliteshommefemmepub