Gestion du stress (1) : Qu’est ce que le stress ?

Gestion du stress (1) : Qu’est ce que le stress ? dans Science Santé Société zen-150x144

 Bonjour.

Sur ce blog, il est question de paix. Alors, je vous propose aussi de mieux connaître le stress par une série de plusieurs articles intitulés « gestion du stress » ;

 Le terme « stress » est issu de l’anglais, signifiant effort intense. Il a été utilisé au 17ième siècle par Hooke en sciences physiques : tandis que la force extérieure est la charge (load), la tension est la charge interne (stress).

 Depuis, il est devenu un terme qui décrit l’ « état réactionnel de l’organisme soumis à une agression brusque » (1). Depuis ? Depuis quand, qui, quoi ? Depuis Hans Selye en 1936. Qui était il ? Qu’entendait il par Stress ? Que signifie ce terme maintenant, qu’englobe t-il au-delà du sens commun ? Examinons ces questions.

Hans Selye

Médecin Physiologiste canadien, Hans Selye, a remarqué que tous les patients avaient tous l’air d’être malades, quelque soit le motif de leur consultation. « Selon lui, ils subissaient tous un stress physique dû à la maladie. C’est ainsi que la première définition est apparue : le stress est une contrainte sur le corps causée par des irrégularités dans son fonctionnement normal. Il se traduit pas la production d’hormones. « C’est ce que Selye a défini comme le Syndrome Général d’Adaptation, c’est-à-dire, les réactions à court et à long-terme de notre corps face au stress ».

A sa suite, les recherches se sont portées sur les caractéristiques communes à la fois à toutes les formes de stress et à tous les individus.

Les différentes formes de stress

«  Un médecin, John Mason, a conduit une expérience sur deux groupes de singes qui n’avaient pas été nourris pendant une courte période ».

Groupe 1 : les singes étaient seuls

Groupe 2 : les singes pouvaient voir d’autres singes être nourris.

Les deux groupes subissaient le même stress physique dû à la faim, mais ceux qui avaient vu les autres manger avaient sécrété plus d’hormones de stress. « C’est ainsi que Mason a démontré que le stress psychologique était tout aussi puissant que le stress physique et qu’il pouvait déclencher une réponse de stress. » (3)

Les ingrédients du stress

L’autre axe d’études a été de rechercher les éléments communs qui stimulent la sécrétion d’hormones chez tout le monde.

Des chercheurs ont « mesuré les hormones de stress chez des parachutistes qui sautaient pour la première fois et chez leurs instructeurs. Ils ont trouvé une grande différence! Le jour avant le saut, les étudiants avaient des niveaux d’hormones normaux, mais les instructeurs avaient des niveaux élevés. Le jour du saut, les niveaux d’hormones des étudiants étaient élevés alors que ceux des instructeurs étaient normaux.

Ils ont alors conclu que, 24 heures avant le saut, les instructeurs anticipaient et qu’ils sécrétaient ainsi plus d’hormones parce qu’ils savaient à quoi s’attendre. Les étudiants ne pouvaient pas savoir!

Mais le jour du saut, la nouveauté et l’imprévisibilité de la situation ont stimulé la sécrétion d’hormones de stress chez les étudiants, tandis que la même situation, parce qu’elle n’est plus nouvelle ni imprévisible pour les instructeurs, ne leur a pas généré de réponse de stress.

C’est ainsi que les quatre caractéristiques qui induisent une réponse de stress chez la majorité (sinon la totalité) des gens ont été découvertes » : Contrôle, Imprévisibilité, Nouveauté, Menace de l’Ego (CINE)

 - Contrôle : Vous sentez ou croyez que vous n’avez que peu de contrôle sur la situation

- Imprévisibilité : Quelque chose de complètement inattendu se produit ou encore, vous ne pouvez pas savoir à l’avance ce qui va se produire

- Nouveauté : Quelque chose de nouveau que vous n’avez jamais expérimenté se produit

- Ego menacé : Vos compétences et votre égo sont mis à l’épreuve. On doute de vos capacités.

La perte du sens de Contrôle, l’Imprévisibilité, la Nouveauté, la menace à l’Égo, provoquent invariablement une réponse de stress et la sécrétion d’hormones du stress. 

 Les phénomènes physiologiques liés au stress

C’est cette sécrétion d’hormones du stress, qui peut entraîner des problèmes de santé, particulièrement si le stress est prolongé.

En avril 2012,  des chercheurs américains ont montré que le stress pouvait agir aussi sur la cascade inflammatoire et pas seulement sur le système hormonal (cortisol).

En effet cette étude, publiée dans la revue «PNAS» par une équipe de l’Université Carnegie Mellon à Pittsburgh (USA), montre que le corps humain soumis à un stress psychologique ne peut plus mettre un frein à la cascade de réactions inflammatoires, surtout si le stress est prolongé (stress chronique).

Cette étude a notamment démontré scientifiquement que les personnes stressées pouvaient plus facilement attraper un rhume ou un refroidissement que les personnes non stressées.

 Alors relax ! Bonne journée. 

Sources bibliographiques

  1. Larousse 
  2. www.cfaomnisports.fr
  3. www.stresshumain.ca

 

0 commentaire à “Gestion du stress (1) : Qu’est ce que le stress ?”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire



leprintempsdesconsciences |
Lechocdescultures |
Changetonmonde |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ATELIER RELAIS DU TARN ET G...
| Expressionconstructive
| Inegaliteshommefemmepub